jeudi 29 mars 2012

#UMPFN : on y est !

Et je vais en remettre une couche aujourd'hui.
Car entre temps, le Wall Street Journal a publié un édito intitulé "Nicolas Le Pen" (13 mars 2012) et Le Nouvel Obs publiait hier un article ayant pour titre "Nicolas Le Pen est de retour".



Bref, un début d'année plus qu'à droite qui a vu en vrac :
Le voilà aujourd'hui qui parle de "vagues incontrôlées de l’immigration" et de "musulmans d'apparence"
Un discours qui n'est pas sans rappeler celui de Marine Le Pen qui questionnait il y a peu : "Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions, qui chaque jour arrivent en France remplis d'immigrés?", "Combien de Mohamed Merah parmi les enfants de ces immigrés non assimilés ?"

Nicolas Sarkozy ironise.
Comme il sait si bien le faire.
S'étonnant dans ses meetings qu'on lui reproche de "chasser sur les terres du FN". "Ah bon? Le FN aurait-il des terres ? Ou une chasse gardée?"
Et bien oui Nicolas Sarkozy, la terre du FN, sa chasse gardée, c'est la stigmatisation des immigrés. C'est :
  • l'amalgame entre immigrés et communautarisme
  • l'amalgame entre immigration et extrémisme
  • l'amalgame entre immigration et terrorisme
  • l'amalgame entre couleur de peau, confession religieuse et origines
C'est tout ça. Et ça pue. Et là, je rejoins Nicolas Sarkozy - une fois n'est pas coutume - elle sent mauvais cette polémique.
Elle sent mauvais parce qu'elle ravive le spectre d'un racisme latent en France, d'un racisme refoulé, d'un racisme décomplexé... 
D'un racisme ordinaire.
Celui qui ouvre la porte au délit de faciès, le délit de sale gueule en somme.
Celui qui offre un boulevard aux recruteurs qui refusent les candidatures de demandeurs d'emploi "issus de l'immigration"?
Et ça veut dire quoi au juste "issu de l'immigration" ?
Ça désigne qui ?
Les enfants et les petits-enfants de celles et ceux que la France a fait venir par milliers pour faire tourner le moulin des Trente Glorieuses?
Les enfants et les petits-enfants qui sont né-e-s en France ?
Celles et ceux qui ont la peau un peu trop foncée pour prétendre faire partie intégrante de ce pays à la sacro-sainte tradition "judéo-chrétienne" ?
Pendant combien de temps vont-ils encore être "issus de l'immigration" ?

C'est à toutes ces questions que Nicolas Sarkozy doit répondre s'il veut sortir des terres du FN... 
Mais comme il n'a pas de programme, la tâche s'annonce ardue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise