jeudi 5 avril 2012

2011-2012 - Pourquoi je soutiens François Hollande

2011-2012

Le PS annonce un truc de ouf : des Primaires Citoyennes.
6 candidats PS soumettent leurs candidatures à l'ensemble des Français pour être candidat-e-s à l'élection présidentielle.
3 millions de personnes votent entre le 9 et le 16 octobre.
Une démonstration de démocratie qui ridiculise le mandarinat, le clientélisme et l'autoritarisme de l'UMP.
Le PS truste les médias. Tout le monde ne parle que de ça. 
Je vote pour François Hollande.
Aux deux tours.
Je crois en lui.
Il a changé, il y croit. Il convainc. Il me convainc.
François Hollande sera mon candidat. Et il sera mon président.
Et il rassemble tout le PS, et même au-delà, derrière lui.
L'union tant attendue, la force de tout un camp qui le soutient... Ce que j'attendais depuis 1995.

Janvier 2012

Meeting du Bourget.
Je découvre un François Hollande offensif, digne, progressiste, avec un programme solide. Des milliers de spectateurs, des milliers de webspectateurs.
Le changement est en route. Le changement c'est maintenant.

Février 2012

Je décide de passer à l'action... Modeste l'action. Un peu timide aussi.
Nicolas Sarkozy s'offre le Figaro Magazine pour présenter ses valeurs à la France.
Pour la 1ère fois de ma vie, j'achète le Figaro Magazine.
Et je ne suis pas déçue.
Nicolas Sarkozy n'a pas changé contrairement à ce qu'il crie sur tous les toits.
Je rédige une bafouille : Pourquoi je ne voterai pas Nicolas Sarkozy.
La page est visitée 500 fois en une semaine.
Je vais sur Twitter.
Je m'abonne à tous-tes les activistes qui œuvrent pour la victoire de François Hollande.
Je soumets ma bafouille à l'un d'entre eux @Mehdiyanis.
Dix minutes plus tard, ma bafouille est relayée par Toushollande.fr.
OK. Je ne peux pas en rester là.
Un mois plus tard, 1400 personnes ont lu mon papier.
Débattre avec mes potes en soirée ne me suffit plus.
Je décide de créer mon blog.
Et je continue ma petite militance.
Plus les semaines passent et plus je crois en François Hollande.
Je ne suis plus seulement contre Nicolas Sarkozy, je suis pour François Hollande.
Je passe des heures à configurer mon blog pour qu'il tienne la route.
Et je vais sur tous les blogs de celles et et ceux qui ont commencé la militance bien avant moi.
Je découvre des blogs et des billets qui me confortent dans mes positions.
Ils sont tous dans ma blog roll : Mehdi, Jegoun, MaJiCWoofy, Melclalex, Cycee, Aurelinfo, El Camino, Mister Clem, Romain, ZeRedac, Yann Savidan, Slovar, David Burlot, Bembelly, Sarkofrance, Nado Daily, intox2007, Trublyonne, Dedalus, Une Autre Vie, PGildan ...et d'autres encore...
Je continue mon action sur Twitter.

Mars 2012

Un mois, 43 billets et 457 followers plus tard, mon blog a été visité 6425 fois.
Je me sens un peu plus utile.
Je me sens au 59 avenue de Ségur comme chez moi.
Je fais tout ce que je peux pour contribuer à la victoire de celui auquel je crois maintenant depuis près d'un an.
Petit moment de gloire, Affichage libre est à l'honneur sur RadioHollande le 30 mars!

Avril 2012

François Hollande vient de faire connaître son Agenda du Changement.
Je suis aux premières loges.
Au 59 avenue Ségur, Najat Vallaud-Belkacem et Bruno Leroux le présentent au cours d'un petit-déjeuner numérique.
Je mets des visages sur tous-tes celles et ceux que je suis et/ou qui me suivent sur Twitter.
MllePeg, Mipmip, ParisDix, Sarkofrance, AlineRoyer... et d'autres encore...
On ressort de ce petit-dèj 2 heures plus tard.
Regonflé-e-s à bloc.
Je rentre dare-dare chez moi. J'ai un billet à écrire avant de suivre le grand meeting de Rennes en fin de journée.
A Rennes, c'est un truc de ouf. Plus de 20 000 personnes suivent ce meeting par tous les moyens possibles : sur place, derrière un PC, devant la TV.
"Nous sommes tous bretons" et nous voterons tous François Hollande.
N'en déplaise à l'UMP qui trépigne, qui n'a toujours pas de programme, qui ne sait plus quel moyen inventer pour occuper le devant de la scène.

Mai 2012

Je vote François Hollande.
Il gagne : je me prends une cuite, je bois, je fais la fête, je suis dans l'kiff. Je continue mon blog pour prêcher la bonne parole du Président du Changement. Je suis toute son actu des premiers jours, semaines, mois.

Je milite pour les législatives.
Il perd : je me prends une cuite, je bois, je déprime, je suis en guerre. Je poursuis la lutte.
Bref. Ce blog n'est pas près de fermer.

Flash Back

Je suis de gauche. Je l'ai toujours été. 
J'ai grandi avec François Mitterrand.
Cet écran vintage de mai 1981 qui déroule le visage du 1er président socialiste de la Ve République - non je ne vais pas vous dire que je m'en souviens, sinon ça voudrait dire que je suis hypermnésique - j'ai un peu grandi avec.

1995

Il me manque 6 mois pour voter. Pas d'bol.
Tout l'monde rit tous les soirs à 20h devant les Guignols et les pommes de Jacques Chirac.
Quelques mois plus tard, on dira même que Jacques Chirac doit sa victoire aux Guignols.
C'est affligeant.

2002

Je suis inscrite sur les listes électorales depuis 4 ans. 
Le RPR n'est plus. L'Union pour la Majorité Présidentielle (UMP) vient de voir le jour.
Je n'attends que ça d'aller voter.
Mais je suis désabusée. Cette gauche-là ne me parle pas.
Pourtant, la Gauche Plurielle, elle me parlait.
Alors je vote "contestataire" comme des millions de gens.
Notez au passage que je suis honnête. J'aurais pu me la raconter en disant que ma conscience de gauche était tellement forte que j'ai voté Lionel Jospin.
Ben non.
J'ai fait ma rebelle. J'ai voulu faire ma maline.
Persuadée que Lionel Jospin sera au 2nd tour.

21 avril

Retour de bâton.
19h55. En bonne citoyenne, je vais participer au dépouillement de mon bureau de vote.
20h. Mon téléphone sonne : "Tu peux rentrer à la maison, c'est Chirac-Le Pen"...
Pardon ?
Dépouillement
Le Pen, Le Pen, Chirac, Chirac, Le Pen, Chirac, Jospin, Le Pen, Chirac, Chirac.
Désabusée
Je rentre et je me colle devant la TV pour voir défiler en boucle et en Dolby Surround le retrait de la vie politique de Lionel Jospin.
Là tout de suite maintenant. J'ai honte.
J'ai grave honte comme on disait.
La tehon pour faire plaisir à Nadine Morano qui affectionne le verlan.
La tehon de pas avoir contribuer à pousser Lionel Jospin jusqu'au 2nd tour.
La tehon de faire partie d'un pays qui pousse le FN au 2nd tour.
La tehon de devoir réélire un Président quand même un peu vieux et qui baigne quand même un peu dans des affaires chelous.
La souffrance de mon bras qui va vers l'urne pour déposer un bulletin "Jacques Chirac".
A voté!
Tu parles... 
A voté pour Jacques Chirac.
De gauche, elle vote : Noël Mamère au 1er tour et Jacques Chirac au 2nd.

2002-2007

Ma traversée du désert politique entrecoupée de manifs.
Et je découvre un ministre.
Omnipotent.
Omniprésent.
Partout.
Tout le temps.
Je le trouve flippant.
Il dit des trucs qui me débectent.
Il parle de racaille, de kärsher,de nettoyage.
Il provoque le soulèvement des banlieues.
Il alimente le racisme ordinaire.
Et cerise sur le gâteau : il se présente aux élections présidentielles.

2007

Cette fois-ci, pas question de faire la même connerie 2 fois.
Je soutiens Ségolène Royal.
Bon... Je vais pas vous mentir. Je la soutiens de chez moi, dans mes soirées, je me fritte avec mes potes de droite (ouais j'ai des potes de droite...)
J'entends des conneries du style:
C'est mal parti.
Mais elle se bat. Elle y croit et moi aussi.
Elle enchaîne les meetings. Elle rassemble. Elle fédère.
Mais Nicolas Sarkozy, ministre omnipotent, omniprésent, partout, tout le temps, promet des trucs auxquels tout le monde croit naïvement.

6 mai 2007

Encore raté. Nicolas Sarkozy a gagné. Il fête ça Place de la Concorde.
Je me morfonds dans mon salon.
Plusieurs années qu'il monopolise les médias en tant que Ministre de l'Intérieur...
Il va falloir supporter ça pendant 5 ans.
5 ans de bling-bling.
5 ans de mensonges.
5 ans d'affaires.
5 ans de RGPP.
5 ans de manifs contre la réforme des retraites qui maltraite les plus fragiles et les femmes, contre la LRU, contre les expulsions d'enfants et d'étudiants scolarisés en France, contre les suppression de profs dans l’Éducation Nationale, contre la suppression des RASED...

Mais pendant ce temps-là à gauche...

On fédère. On rassemble.
On veut gagner.
On regarde déjà vers 2012.

Article relayé par TousHollande.fr

13 commentaires:

  1. Message de service : supprime les lettres antispam qu'il faut saisir pour les commentaires (Magic, ça vaut pour toi aussi) : le taulier du blog ne les voit pas puisqu'il est chez lui mais c'est très chiant pour les commentateurs.

    (c'est option "vérification des mots" dans l'interface de Blogger).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est bon là... Merci:-)

      Supprimer
  2. Test : Et depuis ? As tu racheté le FigMag ?
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non jamais racheté le fig mag. Et le seul que j'ai acheté a fini dans la litière de mon chat...

      Supprimer
  3. Ce billet est magnifique, je le mets precieusement dans mes favoris!

    RépondreSupprimer
  4. Billet indispensable à partager 100 millions de fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci... C'était aussi pour répondre aux plus sceptiques de mes ami-e-s (de droite parce que j'en ai...) qui me posent tout le temps la question.

      Supprimer
  5. Rien à dire Padawan !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Des messages de soutien sur ton blog tu auras. Et des remerciements tu publieras.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise