mercredi 31 octobre 2012

Le Point sans gêne

Le Point nous propose cette semaine un reportage et une Une dont il a le secret. Il n'est pas le seul, d'autres canards avant lui ont déjà mis la barre très haut bas.

Cet islam sans gêne Le Point

En voilà une question qu'elle est bonne.

Tout y est: la burqa, la confrontation avec les forces de l'ordre, les piscines, les hôpitaux, la jupe... 

Je n'ai pas acheté Le Point mais je me demande s'ils ont pensé à rédiger une rubrique gastronomique sur le blasphématoire pain au chocolat en plein Ramadan.

Il faut dire que depuis quelques temps, le boulevard ouvert par les envolées lyriques de certains politiques ou la crise identitaire dont est victime une bande de décérébrés nostalgiques de Charles Martel, offre une voie royale aux canards en manque de chiffre d'affaire.

Mais si Le Point est à court d'idées et qu'il a de l'argent à dépenser, je lui propose un autre reportage, une autre Une, à propos d'un autre islam: celui dont les médias ne parlent pas, celui majoritaire des musulmans méconnus, ceux qui nous entourent: nos amis, nos proches, nos collègues...

 
Cet islam sans gêne Le Point
Montage insufflé par Politeeks
Évidemment, c'est moins vendeur. La peur est bien plus bankable. L’Apocalypse sur fond d'islamisation et d'islamophobie non dissimulée, c'est le must

Alors ami lecteur?

As-tu lu Le Point?

Trembles-tu dans ta chaumière? 

Si tu as lu Le Point, je veux bien aussi des tuyaux pour réduire mon impôt sur le revenu hein... 

Copé, la provocation décomplexée

Copé Jacob
Définitivement, octobre aura été le mois de Jean-François Copé. Celui de toutes les provocations.

En moins d’un mois, il a dénoncé les musulmans "confiscateurs" de pains au chocolat pendant le Ramadan, il a déclaré que si le mariage homosexuel devenait légal, il ne marierait pas les couples de même sexe à Meaux, mais qu’il délèguerait à ses adjoints ce qu’il considère comme une aberration contre nature et antirépublicaine.

Le voilà maintenant en train d’appeler à manifester contre le gouvernement.

Un mouvement des indignés version Jean-François Copé.

Jean-François Copé rêve d’une manifestation semblable à celle de … 1984, lorsque sous la présidence de François Mitterrand, une protestation générale s’était élevée contre le projet de loi Savary visant à intégrer les écoles privées dans un plus vaste service public.

Peut-être nourrit-il l’espoir qu’une telle manifestation aboutisse à la chute du Premier Ministre comme cela avait été plus ou moins le cas en 1984.

Toujours est-il que cet appel a été critiqué, et pas qu’à gauche.

En toute logique, le staff de son adversaire François Fillon dans la course à la Présidence de l’UMP. Valérie Pécresse reconnaît en effet que certains sujets méritent qu’on se mobilise, mais elle émet toutefois certaines réserves :

"Attention, parce que le rôle de l'opposition, ça va être surtout de lever un espoir, de lever une espérance".

Pour le coup, je suis d’accord avec elle. Une opposition digne, c’est une opposition qui fait des contre propositions, qui a un contre projet et qui s’attèle à la tâche pour remobiliser son propre camp. Ce n’est pas en appelant à manifester contre des mesures telles que le mariage homosexuel ou le droit de vote des étrangers qu’elle va avancer et sortir du bourbier dans lequel elle est enferrée depuis le printemps.

Et finalement, les propos de Valérie Pécresse vont tout à fait dans le sens de ceux de Pierre Moscovici :

"Je ne pense pas que quand on est le chef d'un grand parti qui a été au pouvoir et qui aspire à le redevenir, on appelle à la rue, on développe des arguments, on développe des propositions, le problème c'est qu'il n'en a plus tellement il s'est radicalisé"

De son côté, Gilbert Collard... La suite sur le site de Mediavox!

mardi 30 octobre 2012

Mon buzz con

Complètement con.

Cette polémique est complètement débile. Et moi avec.

Ce matin, 8 heures et des poussières. Je suis en speed, je dois partir soulever de la fonte à la salle de sport.
Mais comme j’ai 3 minutes d’avance, je consulte mes mails.

Mauvaise idée.

@chocalho_94 me balance ça :
@Elooooody c'est quoi ce Bronx ?? Sandy a même retourné Ayrault qui n'est pas contre une discussion sur les 35h o_O ça sent le sapin
8h15. Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? M’interroge-je (ne lisez pas ça à voix haute, c’est imprononçable).

8h20. Je vais à la chasse aux infos.

8h30. Je lis le billet de MarcVasseur.

8h35. Je le balance à @chocalho_94 en me disant que si Marc dit vrai, Jean-Marc Ayrault est en plein craquage.

8h45 – 11h45. Je soulève de la fonte, je me déhanche telle Sandy dans Grease sur de la zumba. Tout en me disant que j'imagine mal la gauche revenir sur une de ses mesures les plus importantes.

12h. Je check mes mails et je découvre le pot-aux-roses, le buzz qui fait pshitt, la blague du jour, la polémique fumante, le couac à deux balles qui n’en est pas un.

Et je décortique le comment du pourquoi à la suite d’une question d’un lecteur du Parisien qui interrogeait Jean-Marc Ayrault sur un retour (ou pas) aux 39 heures, celui-ci a répondu "Développez ce point de vue, mais vous verrez qu’il fera débat. Mais pourquoi pas. Il n’y a pas de sujet tabou".  Et je constate avec effarement la transformation médiaticobuzz de cette petite phrase qui devient en 2 temps 3 mouvements une accroche racoleuse chez Libé ou le Fig :
"Ayrault n’écarte pas un retour aux 39 heures"
"Ayrault évoque un éventuel retour aux 39 heures"
Et ça me rappelle Vincent Peillon qui déclarait qu’il était en faveur de la réouverture d’un débat sur la dépénalisation du cannabis et qui devenait lui aussi en 2 temps 3  mouvements un partisan de sa légalisation, transformant la gauche-caviar en gauche-cannabis.

En même temps, je reconnais que je serais montée au créneau tout pareil si la droite était encore au pouvoir et qu’elle avait balancé des phrases ambigües ou des conneries grosses comme elle.

Alors chacun son job. J’ai déjà critiqué ici le gouvernement. Mais je ne suis plus dans l’opposition. Et je ne suis pas non plus blogueuse de gouvernement, expression complètement débile qui circule depuis quelques temps sur la toile.

Bref.

En revanche, quand on déforme les propos d’un ou une politique pour en faire une polémique, pour construire un buzz de toutes pièces, pour donner du grain à moudre au Gouvernement inutilement, je réagis.

Moralité :
  • Je ne répondrai plus sur un coup de tête à mes contradicteurs sur Twitter.
  • Je ne consulterai plus mes mails 3 minutes avant de partir soulever de la fonte.
  • Je continuerai à défendre le Gouvernement quand j’en aurai envie.
  • Et je lui taperai aussi dessus comme je l’ai déjà fait.
Mais aujourd’hui, j’ai failli taper à côté.

On ne m’y reprendra plus.

Au sujet de ce faux buzz à 2 balles, un peu de lecture:

lundi 29 octobre 2012

A la tienne Jean-François!

Campagne oblige, Jean-François Copé était dans l'Yonne aujourd'hui.

Ambiance assurée puisque du Chablis de la "Cuvée de la Reconquête" a été servi aux convives. Jean-François Copé est même reparti avec sa bouteille sous le bras.

Il va falloir qu'il en boive de la potion magique jusqu'à la reconquête de l'UMP et de l'exécutif!

C'est moche, parce qu'il paraît qu'il ne boit pas, ou très peu, de vin.

Ils auraient quand même pu lui offrir des pains au chocolat les Bourguignons!

Quant aux amateurs de Chablis version Jean-François Copé, ils pourront s'en offrir une bouteille à la salle des fêtes de Vernoy (so sexy) pour 9€ l'unité.

 

Et nostalgie oblige, il a fallu que la Maison Brocard se creuse la cervelle pour trouver une image glorieuse potable de Jean-François Copé. C'est donc celle du meeting du Trocadéro qui a été choisie pour illustrer l'étiquette.

A la tienne Jean-François!

Source de l'info: Le Lab d'Europe1. 

La messe de la dernière chance?

Demain, comme tous les ans, aura lieu la messe des responsables politiques en la Basilique Sainte-Clotilde à Paris.

Animée par André Vingt-Trois, on imagine fort bien le thème de cette homélie, dernière tentative pour convaincre et / ou laver le cerveau des plus sceptiques du mariage homosexuel.

La messe de la dernière chance?
Allez savoir.

Par contre, il se peut qu'il y ait quelque animation sur le parvis de la Basilique.

dimanche 28 octobre 2012

Vis ma vie en logement social (avec Charles Beigbeder)

Charles Beigbeder
Charles Beigbeder est un patron, membre du conseil exécutif du MEDEF. Mais comme business et politique font bon ménage, il est aussi secrétaire national de l'UMP.

Il s'est d'ailleurs présenté aux legislatives en juin dernier dans le 12ème arrondissement où il s'est ramassé avec un peu moins de 40% des voix.

Hier soir, il était l'invité de Laurent Ruquier.

Et il est revenu sur une des mesures qu'il défendait pendant cette campagne:

Le retour aux inspecteurs de cours d'immeubles

Un métier disparu en somme... Mais qui existait selon lui il y a encore 30 ans dans les immeubles sociaux. Mais aussi en URSS par exemple.

C'est important de le préciser car comme tout le monde le sait, c'est bien évidemment dans les immeubles sociaux qu'il y a le plus de problèmes. D'où la nécessité d'un inspecteur de cour d'immeuble
"L'idée c'est qu'il faut - quand on habite dans un immeuble, et en particulier dans un immeuble socialrespecter les règles du jeu. Le règlement intérieur. Parce que si des jeunes, parfois très jeunes hein - il s'agit parfois d'enfants de 12-13 ans... et bien.. jouent au foot jusqu'à 22 heures dans la cour... Franchement c'est pas vivable. Le problème c'est que les parents ont un petit peu abandonné et omettent de dire à leurs enfants de respecter les règles de vie en commun... Et bien dans ce cas, il n'est pas absurde de signaler à l'enfant qu'il fait là quelque chose de pas bien... Nan mais on peut rire de ça, mais c'est vraiment quelque chose qui peut pourrir la vie des habitants...Et puis ensuite une petite amende pouvait être versée à l'époque, elle était même imputée sur le loyer".
Voilà.
C'est classe hein?

J'aime bien la réaction de Mazarine Pingeot: "ouh les vilains!". Ouhlà, oui dites-donc, on est mal hein. Le joueur de foot de 12-13 ans dans une cour d'immeuble est un délinquant en puissance, c'est sûr. 

Planquez-vous les gens! Et courez vite vers l'inspecteur d'immeuble pour dénoncer l'infâme footballeur pré-pubère!

Attendez, c'est pas fini, je vous garde le meilleur pour la fin:
"Il faut savoir que tout ce qu'on a créé, les logements sociaux, le code du travail... tout ce qu'on a créé pour protéger les plus modestes, parfois se retourne contre eux"
Et que donc, si on connaît une crise du logement depuis tant d'années, c'est peut-être parce qu'on a voulu aller trop loin dans le logement social. 

Et donc, la conséquence à cette philanthropie démesurée, c'est qu'on arrive à la coexistence de 2 marchés parallèles:

  • "un marché privé inaccessible pour la plupart des gens
  • un marché du logement social qui va être réservé à des privilégiés ou ceux qui savent utiliser le système"
Merci Monsieur Beigbeder pour toutes ces précisions. Je découvre grâce à vous que je fais partie des privilégiés... A moins que je n'aie réussi à contourner le système pour en profiter... Allez savoir... Perfide comme je suis.

Et du coup, je relativise vachement parce que je réalise que je suis mieux lotie que les classes moyennes les plus aisées qui " ne peuvent plus se loger à Paris".

Et donc (re):
"à force de vouloir trop protéger le locataire, on va dissuader les propriétaires de mettre leurs biens sur le marché et donc,ça se retourne contre les personnes les plus modestes".
C'est pourquoi, Charles Beigbeder pense que dans beaucoup de domaines, on a besoin d'un "vent libéral".

CQFD.

Ah! J'allais oublié!

Charles Beigbeder a aussi signé une tribune pour mettre un terme aux logements sociaux. Avec des idées aussi cons (partagées par les trublions de la Droite Forte), pas étonnant qu'il soutienne Jean-François Copé pour la présidence de l'UMP.



Sur ce, je vous prie de bien vouloir m'excuser, je vais aller dénoncer les deux bouffons pré-pubères qui s'entraînent au pénalty dans la cour de mon immeuble.