mardi 31 décembre 2013

Dégage avec ta quenelle!

Je vous promets que je n'avais pas prévu de bloguer sur la quenelle ou sur Dieudonné. Croyez-moi, c'est vrai.
Et je ne suis pas encore ivre. Donc je ne mens pas.
Oui mais voilà. Dieudo s'est invité chez moi samedi soir au cours d'un poker* arrosé de Mojitos.
Voilà ce qu'on m'a demandé :
"Et toi? T'en penses quoi de l'intervention de Valls à propos de Dieudonné?"
Deux-trois anges ont eu le temps de faire deux-trois allers-retours avant que je ne sorte un mot.
Ça fait des jours que je lis tous les blogs de tout le monde, de gauche, de droite, et que je suis de plus en plus perplexe.
Ce que je retiens de Dieudonné moi, c'est ça:



Je ne sais plus de quand date ce sketch, mais si mes souvenirs sont bons, j'étais une jeune ado, c'était chez Drucker, et je pleurais de rire. J'étais fan d'Elie et Dieudonné. Une fan immodérée.
Et puis quelques années, plus tard, alors que je regardais l'émission de Marc-Olivier Fogiel, j'ai vu ce sktech pas drôle de Dieudo déguisé en juif orthodoxe terroriste. Je n'ai pas ri du tout. Je n'ai pas non plus crié à l'antisémitisme. Je n'ai pas compris. Je me suis demandé où il venait en venir.
Et puis il y a eu son combat pour défendre la mémoire de l'esclavage et sa reconnaissance comme génocide. J'ai adhéré au projet. J'ai défendu cette cause. Mais j'ai détesté l'argument employé consistant à dire en gros:
"Ca fait des années qu'on nous soule avec la Shoah, ça va bien maintenant. Les Juifs n'ont pas le monopole du génocide. Et l'esclavage alors?"
J'ai trouvé cet argument complètement con. En parlant de "pornographie mémorielle", j'ai trouvé qu'il tombait plus bas que terre. Je ne comprends pas l'idée qui veut qu'on oppose les génocides ou qu'on fasse une hiérarchie des drames humains, genre:
"Vas-y c'est bon, ton génocide c'est de la merde à côté du mien".
On peut tout à fait défendre la mémoire de tous les génocides sans les hiérarchiser, non?

Et puis, il y a eu toutes ses prises de positions sur le "lobby sioniste" qui noyauterait la planète, les médias et les sphères de pouvoirs. Aujourd'hui, les fans de Dieudonné disent qu'il est seulement antisioniste et pas antisémite. Mais lorsqu'il employait le mot sioniste, Dieudonné lui-même disait que c'était pour éviter d'employer le mot "juif" parce qu'il savait que ça lui poserait des problèmes. Dieudonné faisait lui-même cet amalgame que ces fans refusent d'entendre aujourd'hui. Et il le faisait volontairement. Stratégiquement.

Et puis il y a eu son business avec Soral, son interview de l'autre trépané de Serge Ayoub, ses accointances avec Robert Faurisson, négationniste notoire.

Aujourd'hui, il semble que Manuel Valls veuille faire taire Dieudonné. Je suis perplexe. Selon moi, ce n'est pas la solution. Ce serait de la censure d'une part, et Dieudonné deviendrait alors une victime. 

Censure > victimisation > complot > médiatisation > guichets fermés.

Mon problème à moi, ce n'est pas tant ce que raconte Dieudonné dans ses spectacles (dans lesquels il épingle aussi les Noirs, les cathos et les musulmans). Tout le monde sait que le racisme, le sexisme, l'antisémitisme et l'homophobie sont des fonds de commerce inépuisables pour les humoristes. Chacun ses goûts. Moi, ça a vite fait de me souler. C'est de l'humour facile. Et pas très sain quand ça devient la seule source d'inspiration des humoristes.

Mon problème à moi, c'est ce que raconte Dieudonné en dehors de scène, sur la voie publique, sur le web, dans les médias. Car jusqu'à preuve du contraire, ses prises de positions antisémites, antisionistes, proches de Soral et de Faurisson, ce ne sont pas des sketches.

Ou alors, le type est mégalo et s'imagine que la sphère médiatique est une vaste scène de théâtre.

Quant à cette histoire de quenelle, je ne sais même plus par quel bout la prendre. Oui, les nazis posaient dans cette position, oui les fachos de Mussolini aussi.

Point Godwin atteint, ça c'est fait.

Mais si demain, j'engueule mon neveu parce que je lui ai filé 5 bonbons et qu'il en veut 10, que je lui fait comprendre que quand on lui donne "ça", il veut tout le reste, que je mime le geste du poignet à l'épaule, et qu'un tocard passe par là et me prend en photo, on dira que j'ai fait la quenelle.

Bon, en même temps, avec des si hein... Comme on dit... Et puis, il y a peu de chances que ce scénario digne des meilleurs films hollywoodiens se produise, car mon neveu va bientôt faire 2 têtes de plus que moi.

Je me fous de savoir si la quenelle est un geste antisémite ou pas. Et je me fous de savoir si tous les mous du cerveau qui reproduisent ce geste à l'envi sont tous antisémites ou pas.

Partons du principe que c'est un geste "anti-système" comme se plaît à le dire notre révolutionnaire en crampons Nicolas Anelka. Partons du principe que c'est une spéciale dédicace à "son copain Dieudonné".
Quand on sait que le "système" de Dieudonné est noyauté par les Juifs et que ce geste est anti-système, on a vite fait d'en conclure que ce geste est antisémite.

Et à mon avis, on n'a pas tort.

Surtout quand on voit tous ces bouffons qui se quenellent devant Auschwitz ou devant le Mémorial d'Anne Frank.

Quant à Anelka, je me demande ce qu'il serait ce brave garçon sans ce "système" qui a fait de lui ce qu'il est, pétant dans les millions tout en arborant un T-shirt Che Guevara.

Ça m'a toujours fait marrer les millionnaires qui "enculent" le système bien profond.

Et puis, à 2 heures d'un dîner pantagruélique, rappelons-nous d'une chose, la quenelle est et restera toujours uns spécialité lyonnaise, à base de brochet.

Remballez vos quenelles bordel de merde.



* Ah au fait, j'ai gagné au poker. C'était quand même important de vous le dire. Surtout après 4 mojitos.

lundi 30 décembre 2013

Le coût de ma vie en 2014

En bonne feignasse qui se respecte, en rentrant du boulot, je me vautre lamentablement dans le canap et je tombe sur le JT de Canal +.

15 minutes, pas plus.
Mais juste le temps de noter ça. Autant en parler maintenant sinon ça va nous gâcher le 1er de l'an.
  • La TVA va passer de 19,6 à 20%.
  • Pour l'hôtellerie et la restauration, ça passe de 7 à 10%.
  • Mon chauffage et tout ce qui est branché un peu partout dans l'appart me coûtera 2% de plus.
  • Mon pass Navigo de 102,30€ mensuels va prendre 3%
  • Envoyer ma carte de voeux à mes grands-parents me coûtera 3 centimes de plus.
  • Ma drogue quotidienne, 20 centimes de plus. Et pour les potes qui roulent leurs clopes, ce sera 50 centimes. Et paf! Dans ta face!
  • Pour mes copains au RSA, ce sera 1,3% de plus, soit 499€ pour une personne seule, 719€ si elle a un enfant.
  • Pour moi, mon SMIC augmentera de 1,1%.
Mais comme j'ai des loisirs de pauvre, que je ne vais pas souvent au resto et que je ne pionce pas à l'hôtel, la bonne nouvelle, c'est que la TVA dans le secteur du livre et du ciné passe de 7 à 5,5%. 
Reste à savoir si mon libraire et mon cinéma de quartier répercuteront cette baisse sur leurs prix...

Mais s'ils font comme les restaurateurs sous Sarkozy, ce sera du flan.

Ça tombe bien, le flan, c'est pas trop cher. 

Mais ceci dit, j'ai beau être nulle en maths, j'ai l'impression que la formidable hausse de mon SMIC et la baisse des bouquins et du ciné, ne couvriront pas la hausse de tout le reste.

Sans compter que je vais être imposable cette année...

Serais-je pessimiste?

Me, myself and I sur Twitter

Billet de feignasse égocentrique.

Copié sur Sarkofrance.

Et dédié à:
  1. Bembelly (comme quoi, on peut s'engueuler, se réconcilier, un Mars et ça repart.)
  2. Jégoun
  3. Sarkofrance (encore lui...)
Et si tu as 44 secondes à tuer, clique sur l'image.

https://www.vizify.com/elooooody-avec-5-o/twitter-video

samedi 28 décembre 2013

2013 s'achève... Vive 2014!

C'est la tendance.
Flash-back, rétrospective, best of, zapping, bilan...
Mes camarades s'y collent, certains reviennent sur l'année politique, d'autres reviennent sur les blogs politiques en 2013.
Mon bilan perso, enfin celui de ce blog, n'est pas brillant. Je ne vais pas me lancer dans une analyse statistique, 1) Parce que ça me soule, 2) Parce que je suis nulle en calcul.

Mais de tête, et sans trop me fouler, je sais que mon meilleur billet a été celui-ci:
Non seulement, c'est mon billet le plus vu de l'année, mais le plus vu depuis l'existence de ce blog. C'est aussi celui qui m'a demandé le plus de taf: 2h de bourrage de crâne et de lavage de cerveau intensif au beau milieu d'une assemblée assez flippante, prise de notes puis retranscription.

Donc mon bilan n'est pas brillant. Après 19 mois de chômage, j'ai retrouvé un job en juin. Enfin ça, sur le plan perso, c'est très brillant. Mais pas sur le plan blogo. Par conséquent, la fréquence de publication de mes billets a considérablement ralenti dès lors que je n'étais plus chez moi 24h/24.

Certains me diront que ce n'est pas une excuse, car les 3/4 de mes copains blogueurs bloguent alors qu'ils bossent. Mais je suis une feignasse et j'ai un mal fou à m'organiser pour continuer à publier de façon régulière et prolixe.

Le matin j'ai une idée. J'entame un billet dans le train. Après 4 pertes de réseau, j'arrive au boulot. Je reprends mon billet le soir et je découvre que les copains ont déjà traité le sujet en long en large et en travers. J'abandonne.
Finalement, c'est de leur faute, ils ne me laissent pas assez de temps pour réagir!

Une autre raison, laissons place à l'honnêteté: il est beaucoup plus facile de bloguer quand on est dans l'opposition, le bashing c'est vendeur. Et je vous mentirais si je vous disais que je soutiens 100% de la politique menée par ce Gouvernement. Alors, partant du principe que le bashing, c'est vendeur et que les médias en ont fait leur fond de commerce, je leur laisse ce soin, préférant m'abstenir quand je suis mécontente, déçue ou carrément en colère.

Mais je vais achever ce billet sur une note positive: le bilan du Ministère des Droits des Femmes. Dont personne ne parle (ou si peu), parce que ce bilan est positif, donc pas vendeur.
Le détail est à lire ici sur le site du Ministère.

Good job Najat!

Et à l'heure où l'Espagne vient de franchir un cap dans la régression des droits des femmes, ça méritait d'être souligné...

vendredi 27 décembre 2013

Pérégrinations franciliennes

Hier matin 7h32, alors que je suis harnachée avec une écharpe 100% laine, une doudoune de compèt', le sac sous le bras, je découvre - Ô stupéfaction - que j'ai paumé le sésame indispensable à tout bon Francilien qui se respecte : mon fucking pass Navigo.
Je vide mon sac, retourne mes fringues de la veille, inspecte ma voiture... Que dalle.
 
Détestant resquiller de peur de me faire contrôler (avec la chance que j'ai, ça me pendait au nez), je zappe le bus et part à pied à la gare de Yerres.
J'achète consciencieusement un aller-retour Yerres-Stade de France... Je suis vraiment trop honnête car quand on voit le bordel sur la ligne D, ça mérite pas le prix qu'on paie... Mais c'est un autre débat.

Je me renseigne auprès du guichetier pour savoir si on peut
faire refaire son pass Navigo par internet (sachant que c'est comme ça que je l'ai fait la première fois) et il me répond:
"Nan, faut aller en agence, voici la liste."
Je regarde et lui demande si celle mentionnée pour Saint-dénis est bien celle de Stade de France, il me répond:
"Oui, tout de suite en sortant sur votre gauche".
Ok.
Ça va être vite réglé.
J'arrive à Stade de France, je sors de la gare. Que dalle.
Pas d'agence Transilien.
 
Je demande au guichetier, il me répond:
"Ah nan, c'était la gare suivante".
Ok.
Laisse tomber. Je vais bosser.
J'arrive au bureau moins en retard que prévu.
Je téléphone à Transilien qui me dit:
"Vous avez une agence Gare du Nord, juste au niveau au-dessus des RER. Elle est ouverte jusqu'à 18h45. Il faut apporter votre pièce d'identité et 8€".
Ok. Merci Madame.

17h45. Je me casse du boulot. Je décide de prendre le RER B, ça ira plus vite. J'achète donc un billet pour Paris puisque mon retour acheté le matin ne passe pas, alors qu'on est dans la même zone.
Ça va? Tu suis?
 
J'arrive à Gare du Nord. Je monte un étage, je trouve l'agence.
Fermée.
Ça doit être une erreur.
Je trouve une guichetière, je lui demande s'il y en a une autre:
"Oui mais elles sont toutes fermées. Il est 18h15 là Madame."
"Et donc? Elles sont pas censées fermer à 18h45?"
"Bah si mais là c'est les vacances hein... Elles sont ouvertes de 10h à 16h45."
"Ok. Super. C'est vachement pratique pour les gens qui bossent!"
"J'y peux rien moi Madame"
"Nan, je sais. Mais il serait de bon ton que vous préveniez le centre d'appels. Ça éviterait qu'on se casse les dents sur des agences fermées".
"Faut revenir demain maintenant".
"Merci, j'avais compris",
J'avoue: je n'ai pas ni merci et je n'ai pas dit au revoir non plus. J'avais juste envie de coller 2 baffes à tous les agents SNCF que je croisais.
Je sais c'est débile.
 
Ce matin, je pars de chez moi à pied pour le train de 9h13. Arrivée à Gare du Nord à 9h45.
J'utilise le billet de retour de la veille pour aller à Paris.
Tu suis ou bien?
 
J'arrive à Gare du Nord, je retrouve mon agence de la veille.
Fermée.
Je suis à deux doigts de péter une grosse Durit.
Ma guichetière de la veille a disparu.
Je monte.
Je descends.
Je remonte.
Tous les points d'information sont fermés.
 
Je tombe sur un contrôleur:
"Bonjour, je cherche une agence Transilien s'il vois plaît."
"Juste en face de vous ma p'tite dame!"
"Ah non Monsieur, ça c'est un guichet SNCF"
"Madame va m'apprendre mon métier?"
"Non mais madame souhaite faire refaire son pass Navigo!"
"Ah mais dans ce cas là, il faut aller dans une agence Transilien!"
"Sans blague?"
J'ai cherché la caméra cachée mais je l'ai pas trouvée.
"Alors, vous allez monter, puis juste à droite sous la passerelle."
Ok. Merci mec.
Je monte. Je tourne.
Que dalle.
Je tombe sur un agent de sécurité.
Même question:
"Il faut descendre et prendre à gauche, regardez: elle est juste là, au fond. Vous la voyez?"
"Merci Monsieur. Vous êtes mon sauveur."
10h10.
Je patiente.
C'est mon tour.
Je paie.
Je repars.
11h. J'arrive au taf.

Moralité: si tu paumes ton pass Navigo entre Noël et le Jour de l'An, t'as intérêt à être en congés.

dimanche 22 décembre 2013

Marion Maréchal Le Pen, la cocotte

Marion Maréchal Le Pen a accordé une longue interview au Parisien.
Elle y révèle un scoop: aujourd'hui, on peut mourir pour une cigarette.
Tout comme jadis on pouvait mourir pour un cheval, une soupe, ou une miche de pain.
Elle nous révèle aussi qu'elle ne ressent absolument aucun sexisme à l'Assemblée Nationale.
Et plus largement dans le monde politique.
Tant mieux pour elle.

À l'heure ou une étude vient de démontrer qu'une grande majorité de femmes ressentent du sexisme sur leur lieu de travail, Marion Maréchal Le Pen, elle, n'en voit pas l'ombre d'un soupçon.
Tant mieux pour elle.

Et dans cette même étude, on apprend que 49% des femmes ont déjà entendu toutes sortes de sobriquets divers et variés.


Mais Marion Maréchal Le Pen trouve ça "affectueux". À la bonne heure!


Voyons maintenant ce qu'il peut y avoir d'affectueux dans le terme "cocotte"...

- Marmite souvent en fonte destinée à la cuisson des aliments. Une cocotte-minute, aussi appelée autocuiseur.

- Par allusion à l'onomatopée imitant le cri de la poule, cocotte est utilisé dans différentes acceptions ayant un rapport direct avec le sens "poule" : cot cot codèt, certaines collègues de Marion Maréchal Le Pen pourraient en parler.

- Cocotte est synonyme de poule dans le langage des enfants ou des adultes qui leur parlent ;

- Cocotte est, en musique, une suite de notes piquées dans le registre le plus haut ;

- Cocotte est le nom d'un pliage de papier représentant schématiquement une poule ;

- Cocotte est, en couture, le nom d'un feston, cranté à la manière d'une crête de poule, qui ourle un ouvrage ;

- Cocotte est un terme d'affection que l'on donne à une petite fille ou à une femme aimée ;

- En argot de médecine, cocotte est la blépharite, la blennoragie ;

- Au Canada et dans les Vosges, cocotte est le nom de la pomme de pin ;

- Cocotte est connue aussi en Ontario comme désignant une sieste d'après-midi;

- Cocotte est au Canada la fleur provenant du cannabis, prisée par les consommateurs pour sa haute teneur en THC ;

- Cocotte est, sur un vélo, la pièce servant à fixer un levier de frein au guidon ; désigne aussi la protection souple de ce support ;

- Cocotte est, au rugby, un regroupement d'au minimum deux joueurs (porteur du ballon compris) liés et debout.

- Cocotte est un terme ravissant empruntant une partie de ses origines à coquette. Il désigne une jolie fille qui prend soin d'elle sans plonger dans la vulgarité. Il est majoritairement utilisé par les hommes branchés qui veulent se différencier.

- Les cocottes sont en France sous le Second Empire, des prostituées de luxe connues pour ruiner leurs riches amants en dépenses somptuaires (fêtes, bijoux, maisons, etc.). Par extension, le terme est employé aux époques suivantes, notamment la Belle Époque, au cours desquelles la cocotte tient sa place entre la courtisane et la prostituée.
La demi-mondaine désignait à l'origine les femmes du monde tombées dans la prostitution puis a fini par désigner également les cocottes de basse ou haute condition, appelées aussi "Grandes Horizontales".

Mais sinon, rien de sexiste donc.

Ouf! L'honneur est sauf.

http://femmes.gouv.fr/wp-content/uploads/2013/12/Etude-relations-de-travail-femmes-hommes-CSEP-LH2-17-décembre-2013.pdf

http://m.leparisien.fr/politique/marion-marechal-le-pen-sur-la-securite-on-peut-mourir-pour-une-cigarette-22-12-2013-3431549.php

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Cocotte_(prostituée)

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Cocotte

Billet cocotté depuis un iPhone.

mardi 17 décembre 2013

Le test de grossesse en supermarché, c'est maintenant!

Tiens! Un truc positif... Y'avait longtemps.
Les tests de grossesse seront désormais en vente libre en supermarché, mettant ainsi fin au monopole des pharmacies.
J'applaudis des deux mains.

Pourquoi?

  • Parce que c'est plus accessible
  • Parce que ça sera peut-être moins cher
  • Parce qu'il n'y a pas de raison valable pour que les pharmacies aient le monopole de la vente.
  • Parce que je me mets à la place d'une jeune fille, prise d'affreux doutes, limite en panique, et qui flippe rien qu'à l'idée de franchir la porte d'une pharmacie et de se faire griller par des proches ou de se faire dévisager par un pharmacien paternaliste ou par une pharmacienne réac dans les yeux desquels on pourrait lire:
"Eh bah ma p'tite... A ton âge, j'avais d'autres préoccupations..."
"Si t'étais ma fille, je t'apprendrais la vie"
  • Parce que la société change, parce qu'il y a encore beaucoup de jeunes filles qui n'ont pas assez accès aux moyens de contraception, aux informations relatives à la grossesse ou simplement aux moyens de savoir si elles sont enceintes ou pas.
  • Parce que l'avortement étant un droit, si certaines femmes ou jeunes filles avaient un plus large et plus rapide accès au test de grossesse, elles auraient plus de temps pour décider de leur avenir.
Parce que. 

Mais si je ne suis pas surprise que l'UMP et l'UDI aient voté contre, j'avoue que j'ai du mal à comprendre pourquoi le FDG s'est encore opposé à une mesure que je trouve juste, réaliste, et en phase avec notre époque.

Si un vrai gauchiste de la vraie gauche pouvait m'expliquer, je suis preneuse.

Ou alors, c'est que les députés du FdG ont encore séché les cours... Comme les radicaux de gauche.

Je pose la question.

Et comme tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, grâce à l'augmentation spectaculaire du SMIC, toutes les smicardes pourront se payer un test de grossesse.

mardi 10 décembre 2013

La foire à la Miss


Hier ou avant-hier je ne sais plus, j'ai réagi au billet de Bembelly qui se réjouissait que Miss France soit franco-béninoise, d'Orléans et il la comparait à Jeanne la Pucelle (rapport à Orléans, suis un peu...).
Bref. Il trouvait ça assez réjouissaient que la "nouvelle ambassadrice de l'élégance française" ne soit pas vraiment française de souche, et qu'elle ne corresponde pas aux canons de beauté de nos amis les réacs de souche... Fort attachés à Jeanne la Pucelle.
Du coup, même si je n'ai strictement rien à secouer de qui est Miss France, d'où elle vient, quelle est sa couleur ou quoi ou qu'est-ce, je vais quand même suivre les conseils de Bembelly et écrire un billet sur Miss France.
Paraît que c'est bien et que ça se fait quand on tient un blog! 

Hier, sur Facebook, j'ai posté ça:


Pour tout vous dire, je savais bien que ce post ne ferait pas l'unanimité. Mais quand j'ai vu qu'un de mes contacts FB avait publié son propre classement Miss France, j'avoue que je n'ai pas pu m'empêcher de réagir. 

Je trouve ça complètement con.

Comme dit Jégoun, les mêmes qui, la veille, citaient Mandela à tour de bras, lui rendaient hommage, saluaient son combat, ces mêmes-là bavaient béatement (voire plus) devant une quarantaine (30? 50? Je ne sais même pas combien elles sont) de dindes déguisées en princesses forcément pures et innocentes.  
  • Examinées sous toutes les coutures,
  • scrutées jusqu'au moindre capiton visible au microscope, 
  • évaluées sur leur port altier, ou pas,
  • jugées sur leurs courbes, leurs formes, leur taille, leur sourire, leurs dents, leurs jarrets, leurs cuisses, leurs jambons, leurs épaules, leurs museaux, leurs côtelettes, leurs poitrines...
Telles des génisses défilant lors d'une foire au bétail, elles se voyaient attribuer des notes par un jury lorgnant sur ces jeunes pintades encore toutes émoustillées d'avoir serré la main de Jean-Pierre Foucault un soir de Téléthon sur la chaîne d'en face.


Donc on m'a répondu, dans le désordre:
"Bah, il existe bien un concours Mister France!"
Ce à quoi j'ai répondu:
"Oui et donc? Même combat".
En plus, le concours Mister France, si je ne m'abuse, est beaucoup moins médiatique et institutionnalisé. C'est d'ailleurs ce côté institutionnel qui m'agace. Mais bon.

On m'a aussi dit: "bah on n'est pas en dictature, elles font ce qu'elles veulent". 
Mis à part le fait que selon certains trépanés, nous sommes en "dictatuuuuuuure sociaaaaaalisteeeeuuuu", j'avoue que cet argument me laisse sans voix.
Bien sûr qu'elles font ce qu'elles veulent ses braves petites, surtout depuis qu'on leur a mis dans le citron que "t'es tellement belle ma fille, un jour tu seras Miss France".

Elles sont libres de participer à des concours à la con.
Et nous on est libres de regarder.
Ou pas.
Mais qu'on m'épargne les classements personnels en mode PMU au café du commerce.

Et au mieux on pourra se réjouir de l'absence d'Alain Delon.

Et au mieux du pire, on pourra se réjouir si cette jeune femme a quelque chose dans le ciboulot.

Misters Billets:
http://bembelly.wordpress.com/2013/12/08/miss-france-2014-cest-la-petite-florence-coquerel/

http://www.jegoun.net/2013/12/twitter-citoyen.html

Billet propulsé avec Mister iPhone 

mercredi 4 décembre 2013

Ce toucher rectal dont tout le monde se fout

Ce matin sur France Info, j'ai cru halluciner.
Exclu, scoop, breaking news.

Arrêtez tout!
François Hollande sur le billard.
Allons bon, v'la bien aut' chose!
Pépère serait souffrant.

Ah non, pas du tout.
Le scoop intersidéral de France Info, c'est l'opération d'une hypertrophie de la prostate de François Hollande début 2011.
C'est une blague ou quoi?

Le type n'était que député, pas encore candidat à la primaire socialiste si mes souvenirs sont bons, pas encore candidat aux Présidentielles et donc pas encore Président.

Ce genre de journée médiatique est désespérante de connerie.

Et donc, tous les placards à archives se sont ouverts, on nous a ressorti le cancer de Pompidou, celui de Mitterrand, les opérations de Chirac, le malaise vagal de Sarkozy.
On a interviewé des médecins, des cancérologues, des urologues, des proctologues.

Limite on a eu droit à une démonstration de toucher rectal.

Comme le souligne Jégoun, cette fausse info a fait la une de tous les médias pendant toute la journée.

C'est lamentable

Mieux vaut en rire.

mardi 3 décembre 2013

L'article 16 qui fait beaucoup de bruit pour rien

Mon côté maso me pousse à écrire un deuxième billet sur la prostitution.
Pourquoi maso?
Parce que le premier m'a valu une salve d'injures.
C'est le prix à payer quand on donne son avis sur un sujet aussi crispant et qu'on a le malheur de ne pas être d'accord avec un certain courant féministe dit majoritaire.

 
Alors avant qu'on ne me fasse dire ce que je n'ai pas (encore) dit, je suis contre 98% de la prostitution. 

  • Contre parce qu'en temps que femme, cette activité dépasse mon entendement.
  • Contre parce la plupart des prostituées vivent dans des conditions de merde, quand ce n'est pas directement dans la merde .
  • Contre parce qu'elle renvoie â une image crado de fantasmes souvent discutables.
  • Contre parce que les 3/4 des prostitués sont des femmes et que ce déséquilibre renvoie aussi à une domination indéniable des hommes sur les femmes.
  • Contre parce que la prostitution draine avec elle son lot de violences, de criminalité, de clandestinité, d'exploitation.
Mais.
Oui y'a un "mais".

 
Les 2% restants rassemblent des hommes et des femmes qui aiment le sexe, qui en vivent, et dans de bonnes conditions en plus. Ils ne sont pas sur des trottoirs, dans les bois ou dans des zones sordides.
Ils sont chez eux, dans leur appart', dans une chambre qu'ils ont louée pour la passe ou la nuit. Ils ont leurs "habitués", ils les connaissent. Ils sont même devenus intimes, bien au-delà du sexe.

 
Les débats autour de la loi portée par Najat Vallaud-Belkacem ne me passionnent pas.
 

En dépit de son remarquable discours à l'Assemblée, en dépit de son engagement sincère en faveur de la cause des femmes et d'une plus grande égalité entre les sexes, cet article 16 qui prévoit une pénalisation des clients ne me convainc absolument pas.
 
Je pense qu'il est illusoire de croire que la police aura les moyens humains et matériels de fliquer les clients.
Je pense que les prostitué-e-s se cacheront encore davantage, dans des recoins encore plus reculés, à l'abri des regards, dans des zones encore plus craignos où elles seront encore plus vulnérables.

 
Je pense que cette mesure est hypocrite. 
La prostitution reste autorisée mais les clients sont punis.

 

Une femme ou un homme peut vendre des services sexuels mais n'a pas le droit d'avoir des clients.
Imaginez la même situation avec n'importe quel autre cas de figure bassement consumériste, et on marche sur la tête: 

  • on peut vendre des cigarettes mais on n'a pas le droit d'en acheter. 
  • on peut vendre des armes mais on n'a pas le droit de les acheter. 
  • on peut vendre des DVD zoophiles, mais on n'a pas le droit de les acheter. 
  • on peut vendre des actes sexuels mais on n'a pas le droit de les acheter.
Je pense que le Gouvernement prend le problème à l'envers. Le Gouvernement veut, à terme, interdire la prostitution. Admettons. Et imaginons. 
  1. Interdire la prostitution (même si je suis convaincue que c'est totalement impossible) 
  2. Lutter vraiment contre les mafias, les réseaux, la traite, le trafic d'êtres humains. 
  3. Aider les femmes à sortir de la prostitution en les accompagnant dans leur réinsertion. 
  4. Protéger les étrangères en leur donnant la nationalité française et en les aidant à sortir des griffes de leurs proxos. 
  5. Pénaliser les clients et éventuellement soigner ceux qui seraient des sociopathes tordus.
La pénalisation des clients doit arriver en fin de processus. Sinon comment justifier la pénalisation des clients alors que les "vendeurs", les "vendeuses" sont là, au bout de la rue, au bout du sentier, près de chez moi sur la N6 ou la D31?
 
Je crains malheureusement que cet article 16 ne fasse beaucoup de bruit pour rien.
Je pense qu'il ne changera rien.
Ou au contraire, je pense qu'il va dégrader encore plus les conditions de vie et de travail des prostitué-e-s.

 

Je pense que l'article 16 n'empêchera pas les pires tordus d'"aller aux putes".
Je pense que l'article 16 n'empêchera pas la prostitution.
Je pense que l'article 16 ne sert à rien. Pas maintenant. Pas dans ces conditions.
 

Pas tant qu'on ne se sera pas donné les moyens de lutter vraiment contre toutes les horreurs drainées par une certaine prostitution: celle qui concerne 98% des prostitué-e-s.

Un peu de lecture.

Le billet de Crêpe Georgette d'abord:
http://www.crepegeorgette.com/2013/11/30/la-reinsertion-des-prostituees-qui-cache-lexpulsion-massive-de-prostituees-sous-traite/ 

Mon premier billet sur le sujet:
http://libreaffichage.blogspot.fr/2013/10/feminisme-vs-prostitution-quel-debat.html?

http://www.ouvertures.net/prostitution-en-france-portrait-en-chiffres-et-en-lettres/

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Prostitution

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/01/13/01016-20120113ARTFIG00766-40-a-42-millions-de-personnes-se-prostituent-dans-le-monde.php?page=&pagination=13

Billet traité depuis un iPhone.