jeudi 21 avril 2016

Le vide médiatique intersidéral

C'est un débat qu'on a souvent entre deux mojitos et trois verres de vin.
"Mais pourquoi on parle que de ça?"
"Et pourquoi on parle pas de ça?"
Hier donc, le vide médiatique intersidéral était à son paroxysme.

Résumé des épisodes précédents :
  • Mardi soir : Joey Starr gifle Gilles Verdez dans l'émission de Cyril Hanouna (Touche pas à mon poste) pour plusieurs raisons sans doute : parce que Joey Starr est un peu con, parce que l'émission de Cyril Hanouna est débile, bien plus débile qu'elle ne l'était à ses débuts.
  • Cyril Hanouna pète un câble. Menace de boycott, de déprogrammation et tout le tintouin. Joey Starr ne s'excuse pas.
  • Mercredi: La toile s'enflamme. Certains défendent Joey Starr, d'autres défendent Cyril Hanouna, d'autres encore prennent des nouvelles de Gilles Verdez.
  • On craint la mort de 500 migrants, noyés dans la Méditerranée. 111 articles sur Google News.
  • Sciences Po organise un Hijab Day. 104 articles sur Google News.
  • Les médias, les réseaux sociaux, ne parlent que de la gifle. 546 articles sur Google News.
  • Jeudi : une pétition est lancée contre l'émission de Cyril Hanouna au motif qu'on vaut mieux que ça. Rien que ça!
  • Des réunions féministes non mixtes contre-productives sont organisées à Nuit Debout. 2 articles sur Google News.
  • Harriet Tubman sera la première femme noire à figurer sur un billet de banque américain. 89 articles sur Google News.
  • On se souvient du 21 avril 2002. 32 articles sur Google News.
  • Jeudi soir: On fête les 50 ans de Nicolas... Rien. Zéro dépêche. C'est un scandale.
Blague à part. Je suis pour la liberté de la presse et des médias, cela va sans dire... Mais à un moment, quand je vois des organes de presse dit politiques, d'information ou d'actualités nationales, se tortiller sur le web pour nous refaire le match Hanouna-Starr-Verdez... Je m'interroge.

23 commentaires:

  1. C'est d'un lamentable qui n'honore pas la presse !

    RépondreSupprimer
  2. Ca reflète le vide intersidéral de vos propos sur la politique de Hollande.

    RépondreSupprimer
  3. En dehors de l'histoire Hanouna (dont j'ignorais tout, et tant mieux pour moi), je trouve que la hiérarchie du reste est plutôt encourageante, ou saine, si vous préférez. Le fait que des réunions "féministes non mixtes et contre-productives" (mais de quoi peut-il bien s'agir ?) n'aient entraîné que deux articles me semble une raison de ne pas désespérer totalement de mes frères humains.

    En revanche, qu'il se soit trouvé 89 décérébrés pour s'intéresser au fait qu'une personne de sexe non mâle et de couleur (je me méfie de ce que j'écris, désormais) me laisse sur le cul. À moins que votre ami Bembelly ait 75 adresses IP différentes à soi seul, évidemment.

    Quant au 21 avril, là, nous nous rejoignons : je trouve moi aussi scandaleux qu'il n'y ait pas cent, mille, cent mille plus d'internautes pour commémorer ce jour, réjouissant entre tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, sinon, pour ce qui concerne les dénommés Starr et Hanouna, il s'agit d'une lutte fratricide pour rire, dans la mesure où l'on parle de deux baudruches semblables, pratiquement des clones, aussi dénuées de talent rézl l'une que l'autre. Et, de plus, ayant tous les deux des problèmes avec leurs prénoms : le premier parce que sa stupidité l'a poussé à transformer Didier en Joey ; l'autre parce qu'il ne sait même pas écrire le sien correctement (Cyrille, et non "Cyril". Mais, bon : dans le second cas, c'est peut-être bien de la faute de ses parents ; et, contre les générations d'incultes, on ne peut pas grand-chose.

      Supprimer
    2. Loin de moi l'idée de hiérarchiser. Je considère également que cette histoire de réunions non mixtes n'a absolument aucun intérêt.
      L'idée était juste de pointer la priorité des médias qui, parfois, me désespère...

      Supprimer
  4. "Des réunions féministes non mixtes contre-productives sont organisées à Nuit Debout"

    Ah, tiens, moi aussi ça m'avait frappé.
    Je me suis dit que la jonction était faite entre les féministes delphyniennes et le Pir. Enfin, il y a lontgtemps qu'elle est faite, depuis que Christine Delphy écrit des textes dédiés aux Indigènes de la République, mais là c'est d'une tristesse...
    Le MLF et d'autres mouvements féministes avaient versé là dedans, il y a cinquante ans.(dansles réunions non-mixtes) Mais c'était à une autre époque, où l'on pouvait vraiment avoir envie de préserver la liberté de parole fragile de femmes souvent réduites au silence pour mieux l'étayer, la renforcer...
    Là, cette putain de non-mixité... c'est celle de la religion. Avec des explications alambiquées, tournificotées...
    Pouacr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, Didier a écrit un commentaire en même temps que moi.
      Et nous ne sommes pas d'accord !
      (Qu'on le mette dans le wagon réservé aux hommes, avec rien que des barbus, ça lui apprendra !)

      Supprimer
    2. Les réunions "non mixtes" étaient très sages, elles avaient été, je pense, instituées par des femmes qui étaient lucides sur leur propre nature. Elle savaient que si on laissait entrer les hommes, vous alliez toutes vous lacérer les unes les autres jusqu'à ce que les survivantes emportent le plus beau morceau, le "reproducteur" le plus alléchant.

      Supprimer
    3. Mais bien sûr,à n'en pas douter !

      (j'ai failli lire "le plus beau morceau du reproducteur le plus alléchant")

      Supprimer
    4. La nature incorrigible des femmes...

      Supprimer
    5. Mais les hommes sont pareils, vous savez ! Prenez une bande d'amis d'une intelligence normale, voire supérieure à la moyenne, qui se réunit pour aborder divers sujets avec un certain brio. Balancez-leur une femme pas trop laide dans leur petit cercle : ils deviennent instantanément stupides et prêts à se foutre sur la tronche pour montrer "qui a la plus grosse".

      Supprimer
  5. Mais à un moment, quand je vois des organes de presse dit politiques, d'information ou d'actualités nationales, se tortiller sur le web pour nous refaire le match Hanouna-Starr-Verdez... Je m'interroge.

    Ne vous interrogez plus.

    RépondreSupprimer
  6. vive la presse aux mains du grand capital inculte

    RépondreSupprimer
  7. Je n'avais pas suivi mais je viens de voir la vidéo du buzz, JS a été sympa je trouve, il aurait du démonter la tronche de Verdez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof. Cette émission est complètement débile et Joey Starr est en orbite.

      Supprimer
  8. Je vais paraitre très con, mais je sais pas comment choisir un pseudo ici... Les nouvelles technologies et moi on ne fait pas bon ménage...

    Sur cet article :
    je préfère un 21 avril Starr/Hanouna, qu'un 21 avril Chirac/LePen. Définitivement. Bien que les médias, en cherchant un peu, auraient sûrement trouvé quelque chose de plus intéressant que cette baffe.

    Sur ce blog :
    Merci bien, pour une fois, j'ai zoné utilement sur internet en parcourant quelques années de ton blog. M'en vais aller faire un tour sur les autres leftblogs (pourquoi en anglais d'ailleurs ? et y'aurait pas un "apostrophe s" qui devrait se glisser quelque part ? quoi que ma langue de shakespeare équivaut à ma connaissance des NTIC.)

    Et pis vais signer quand même, histoire de pas être anonyme.
    Bien à vous,
    Azikaen

    RépondreSupprimer
  9. Quel bonheur empli de vacuité que de constater que le PAF n'a plus grand chose à faire du sérieux. On préfère endêver sur des peccadilles plutôt que de poser des réflexions sérieuses. Dans un contexte où les médias nous relaient à toute berzingue des infos traitées à la va-vite, je crois et j'avoue une nette préférence pour des lectures du type le Courrier International qui jette des sujets à réflexion avec des divers points de vue. La télé aurait elle perdu de sa superbe depuis les speakerines des 70's ? Sans doute pas, quelques émissions valent le détour : c'est dans l'air, docus mais cela reste assez superficiel parfois. Quand les scientifiques s'évertuent à prouver que le vide attire le vide : vous venez de prouver que par le présent billet que l'écran de fumée médiatique ne dissimule rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est terrible, vous savez : on sent bien que vous essayez de dire quelque chose, on a de la peine pour vous, face à la vanité de vos efforts, que l'on devine pénibles.

      Je crois que, pour commencer, vous devriez bannir les mots qui vous semblent"faire riche" et dont, manifestement, vous ne maîtrisez le sens ni l'emploi. Concentrez-vous sur les petits mots de tous les jours et arrangez-les en phrases simples : vous verrez, ça ira déjà mieux.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise