jeudi 28 juin 2012

Va falloir arrêter de déconner 2 secondes hein!

Coup(s) de gueule.

État de Grâce, sondage d’opinion favorables, tout ça tout ça...

Stop.
2 secondes.

Avant-hier, je tombe sur le Grand Journal avec Monsieur le Ministre Jérôme Cahuzac qui vient parler DU sujet DU moment: la hausse du SMIC.
Bon OK.
Mais problème.
  • "Combien ça va coûter à l’État?"
  • "Je ne peux pas vous dire combien ça va coûter à l’État"
  • "Vous ne l'avez pas calculé?"
  • "Non on ne l'a pas calculé"
Hein?
Comment? Pardon? Qu'entends-je ?

J'ai pas trop d'arguments là tout de suite maintenant, mais je me dis au fond de moi-même - ah non finalement, pas au fond de moi-même, mais plutôt à haute voix devant ma TV -

"Comment peut-il répondre un truc pareil?"

Et bien je n'ai pas la réponse.
Bref.
Passons.

Hier, pendant ma revue du web et de presse quotidienne, je tombe sur cet article: "Cumul des mandats : les députés PS renoncent à leur promesse"

Hein?
Comment? Pardon? Que lis-je ?

Alors que selon un principe voté par les militants dès 2010, tous les députés se sont engagés par écrit à abandonner d'ici septembre leurs mandats exécutifs locaux s'ils étaient élus ou réélus, sans attendre l'éventuel vote d'une loi sur le sujet, il semble que le son de cloche soit moins harmonieux aujourd'hui.

Condensé:
"Un engagement démagogique de Martine Aubry. Le non-cumul, c'est quelque chose de sérieux. Cela demande de préparer la succession, et ça ne se fait sûrement pas à coup d'effet d'annonce démago !" (Guy Delcourt, Député-Maire de Lens).
Il faut "attendre les indications de Martine Aubry ou de François Hollande. Si Martine Aubry nous impose de respecter l'engagement que nous avons pris, nous le respecterons. Si François Hollande considère que l'on doit attendre une loi qui s'appliquera à tous, nous le suivrons. Moi, vous savez, je suis obéissant..." (Michel Vauzelle, Député, Président de la Région PACA)
"Nous ferons ce que le PS nous demandera de faire... L'essentiel, c'est qu'il y ait un calendrier pour faire adopter cette loi." (Bruno Leroux)
"Si on avait perdu les élections, on aurait appliqué la loi du parti, et on aurait appliqué le non-cumul dès septembre. Sans vouloir renier un engagement, maintenant qu'on a gagné, autant appliquer la loi du pays lorsqu'elle sera votée et s'appliquera à tous. On ne va pas chipoter pour quelques mois..." (Philippe Martin).
"Entre arrêter de cumuler à l'automne 2012 et arrêter de cumuler au printemps 2014, il n'y aura que quelques mois d'écart" (Patrick Bloche)
Aujourd'hui, près de 59% des députés sont des cumulards. Et plus des 3/4 des députés socialistes aussi.

Bon alors OK hein... On n'est pas pas à 15 jours près, ni à 6 semaines près. Et on n'a jamais exigé de François Hollande que la totalité de ses engagements et de son programme soient réalisée en 100 jours.

Sauf que là, à lire ces quelques déclarations, on a quand même l'impression que c'est à deux doigts de passer à la trappe.

Donc, puisque l'heure est au coup de pouce, nous pourrions nous mobiliser, nous citoyen-ne-s, blogueurs-es ou pas, défenseurs-es du non-cumul des mandats, pour adresser aux députés concernés une petite piqûre de rappel comme le propose anticor.org  en leur envoyant une lettre pour qu'ils démissionnent de leurs mandats locaux.

Si l'initiative vous intéresse, vous pouvez télécharger une lettre toute prête ici.

Quant à Monsieur le Ministre Jérôme Cahuzac, je lui conseille à l'avenir, avant de se rendre dans une émission peopolo-showbizz-politico-informative, de réviser ses dossiers afin d'éviter à des gens comme Jean-Michel Apathie, de se tortiller de jubilation sur leur siège.

Va falloir arrêter de déconner 2 secondes hein!

mercredi 27 juin 2012

22€... Un détail?

SMIC
Soutenons les dessinateurs de BD et d'Humour



On ne parle que de ça depuis hier.
22€ / mois.
L'augmentation du SMIC.
C'est peu.
Mais c'est déjà trop pour bon nombre de patrons.
C'est peu.
Mais ça peut être beaucoup pour les "smicards".




22€ / mois, c'est au choix:
  • 3 paquets de cigarettes
  • 2 frais de commission, plus connus sous le nom d'Agios
  • 15 baguettes
  • un forfait téléphonique
  • un forfait box
  • presque une consultation chez le médecin
  • 14 litres de carburant
22€ / mois, c'est aussi une liste de courses:
  • 4 yaourts nature
  • 1 coulommiers
  • 500 g de coquillettes
  • 2 boîtes de haricots verts
  • 1 boîte de filtres à café
  • 1 paquet de café
  • 4 pommes golden Bio
  • 1,5 kg de pommes de terre Bio
  • 1 paquet de brioche tranchée
  • 1 paquet de pain de mie
  • 1 pain de campagne 
  • 4 steaks hachés
Alors évidemment, c'est pas beaucoup.

Mais pour celles et ceux qui comptent leurs sous tous les 4 matins, qui se connectent 5 fois par jour sur leur compte en banque, ça peut changer quelque chose.

Ça peut aussi être un détail, mais un détail qui peut compter dans les moments les plus difficiles.

Évidemment, dans l'absolu, on rêve tous-tes d'une augmentation significative du SMIC et pas d'un simple "coup de pouce".

Dans l'absolu.

Mais n'est-ce pas mieux que rien?
Je pose la question.

Faire tomber les barrières de genre dans les carrières scientifiques et technologiques

Il y a deux jours, je publiais sur ce blog un billet qui dénonçait le sexisme de la dernière campagne de la Commission Européenne en faveur du recrutement des femmes dans les carrières de la recherche et de l'innovation.

Loin d'être passé inaperçu, il s'est placé - en moins de 2 jours - en pôle position des articles les plus lus ce mois-ci sur ce blog.... Générant des visites et des commentaires plus ou moins avisés, Didier Goux me faisant l'honneur de remplir (au-delà de mes espérances) son rôle de troll.

Mais passons, là n'est pas la question.

Hier, Bembelly me tweete un article en écho à mon fameux billet.

Extrait du Wall Street Journal, celui-ci fait la promotion d'un programme estival intitulé "Girls who Code" et qui vise à promouvoir plus ou moins la même chose que la Commission Européenne.

Girls who code

Donc si le fond est plus ou moins le même, il n'en est pas de même pour la forme qui n'a absolument rien avoir avec le grand déballage sexiste de la campagne de la CE.

Ici, pas de gloss, pas de paillettes, pas de bombasses en minijupe.
Enfin, l'objectif affiché par le programme est de mettre un terme aux inégalités de genre dans les secteurs de l’ingénierie et de la technologie.

La Commission Européenne ferait bien de s'en inspirer...

Girls who code

dimanche 24 juin 2012

Sexy sexisme: quand la Commission Européenne sombre dans les bas-fonds d'un sexisme ordinaire

Science: it's a girl thing

Waouh!
La Commission Européenne encourage "les femmes dans la recherche et l'innovation".

Waouh!
C'est magnifique!

Waouh!

La vidéo qui accompagne cette campagne est bourrée de clichés sexistes, de bombasses en talons aiguilles et d'un chercheur en blouse blanche hyper sexy.

Waouh!
C'est désespérant...

Sous couvert d'une intention pourtant louable, la Commission Européenne sombre dans les bas-fonds d'un sexisme ordinaire.
Le 21 juin 2012, la Commission Européenne lancera une campagne de communication pour encourager les filles à étudier des matières scientifiques et pour orienter les jeunes femmes vers des carrières de recherche. Les femmes demeurent encore aujourd'hui sous-représentées dans les domaines de la science, de la technologie et de la recherche en Europe, ce qui constitue un énorme gâchis de talents. La campagne s'attaquera aux stéréotypes sur la science et montrera aux jeunes, en particulier aux jeunes filles et jeunes femmes, que la science peut leur procurer beaucoup d'opportunités pour leur avenir. La campagne soulignera également l'importance de la science et de la recherche pour apporter des solutions concrètes aux problèmes de notre monde (sécurité alimentaire, énergie, environnement etc). 
"Sécurité alimentaire, énergie, environnement": des domaines de recherche et d'avenir et qui sont aujourd'hui des préoccupations majeures pour tout le monde.
Ah non. Pardon.
Les femmes dans la recherche, c'est surtout pour les cosmétiques hein... Cela va de soi.

Jugez par vous-mêmes...
On dirait davantage un spot publicitaire pour Séphora... C'est lamentable.

Bon... Excusez-moi, j'ai du travail.

Mon microscope m'attend mais il faut d'abord que j'aille faire du shopping, que je me maquille, et que je me coiffe pour répondre aux critères d'excellence de la Commission Européenne en matière de recherche et d'innovation.

samedi 23 juin 2012

Débattre en 140 caractères sur l'IVG: vaste débat!

AvortementHier soir sur Twitter, j'ai reçu la visite de parce que j'ai eu la bonne idée de relayer cette info du site Égalité: 
Une nouvelle campagne contraception et IVG en Ile-de-France plus que nécessaire.
Le conseil régional d’Ile-de-France a lancé sa cinquième campagne pour l’accès à la contraception et à l’avortement.
L’affichage aura lieu jusqu’au 30 juin sur tout le réseau ferré de la région et portera sur la plateforme francilienne d’information "Sexualité, contraception, avortement : un droit, mon choix, notre liberté", animée par des conseillères du Planning familial.
Le Planning s’inquiète d’une aggravation de la situation concernant l’application des lois sur la contraception et l’IVG par :
  • la diminution des centres pratiquant l’avortement, environ 180 centres ont fermé,
  • la politique de rentabilité des hôpitaux,
  • la dégradation des conditions d’accueil des femmes par des professionnels: culpabilisation et jugement des femmes en demande d’IVG.
S'en est suivi une espèce de débat quasi mystique sur le relativisme, la philosophie, le réalisme.

Le tout en 140 caractères.

En vrac, j'ai eu droit à des conseils en philo, une remise en question de mon "idéologie", une personnification des embryons qui seraient "des gens" et qui se sentiraient attaqués par mon idéologie.
"Allô? Y'a quelqu'un dans le bidon? Tu m'entends petit embryon? Gare à toi, je suis une odieuse défenseuse des faiseuses d'anges"
Je serais donc une odieuse relativiste qui entend avoir le contrôle sur le réel, qui ne doit pas être combattu mais accepté - un peu comme une fatalité en somme. Donc dans la réalité, the real life, la vraie vies des "provie", ça ressemblerait à quelque chose du genre:
"Ma vieille, tu es enceinte, c'est la réalité, tu dois faire avec"
Et bien non.

Dans ma vraie vie à moi, ça ne se passe pas comme ça et je continuerai à relayer toutes les infos que je juge utiles et qui défendent le droit à la contraception et à l'IVG. 

Deux droits qui constituent une avancée considérable dans la liberté des femmes à disposer de leur corps comme elles l'entendent, à contrôler leurs vies, à être réalistes et pragmatiques si elles le souhaitent.
J'imagine qu'ici, mes lecteurs et lectrices habitué-e-s auront l'impression que j'enfonce une porte ouverte puisque tout le monde sait ce que je pense.

Sauf qu'hier soir, ça s'est passé sur Twitter et que je débat en 140 caractères, c'est pas trop mon truc.

Je vous rassure, ça s'est fini dans la plus grande cordialité, façon "sans rancune".
Certains me diront que je n'ai qu'à "bloquer" celles et ceux qui s'incrustent dans ma TL.
Ils n'auront pas tort mais je n'aime pas trop cette pratique. Je n'ai d'ailleurs bloqué qu'une seule personne depuis que je suis sur Twitter.
Et puis Twitter c'est public. Alors je laisse comme c'est.
Par contre, ici sur ce blog, c'est chez moi, donc je fais ce que je veux si je veux couper le sifflet à quelqu'un, je ne me prive pas.

Et même que si je veux les traiter de cons et bien je le ferai! 

Bref, tout ça pour dire que si j'étais bien contente d'apprendre que François Hollande créerait un Ministère des Droits des Femmes quand il serait élu, je suis aussi pleinement convaincue de son utilité pour mener les combats qui seront les siens.
Lutte
 Avortement

vendredi 22 juin 2012

François Baroin, inspecteur des travaux finis

François Baroin
Le recadrage arrive un peu tard mais il est suffisamment parlant pour être souligné.

Une fois n'est pas coutume, je vais saluer un ancien ministre UMP, député réélu, pour son recadrage en règle: François Baroin.

Je cite:
L'UMP c'est le refus des extrêmes. L'UMP n'a pas à aller braconner sur telle ou telle terre. L'UMP a à affirmer ses valeurs qui sont des valeurs de refus des solutions extrêmes. Quand j'ai entendu entre les deux tours des Législatives certains dire qu'ils avaient des valeurs avec le Front National et qu'ils trouvaient même Marine Le Pen sympathique ou avoir des qualités... Mais c'est quoi la prochaine étape? C'est "on prend un verre et on se met à table et on discute"? C'est même pas envisageable. Ni de près ni de loin, dans l'esprit du pacte des fondateurs [...]
Et le Front National porte des valeurs qui sont des valeurs nationalistes. Nationaliste c'est quoi? C'est la haine des autres. Nous, nous sommes des patriotes, c'est l'amour des siens. Le Front National est isolationniste, c'est à dire un repli sur soi, pensant que la France est une île [...]
Nous devons donc combattre le Front National comme un adversaire politique[...]
Donc nous avons un chantier important devant nous pour reconstruire tout cela.
Et de finir sur un désaveu - à demi-mots certes, mais désaveu quand même - de la stratégie du "ni-ni" prônée par Jean-François Copé dans l'entre-deux tours des Législatives:
Je pense qu'il faudra qu'on la revoie, je pense qu'elle n'est pas pertinente. Elle a troublé. Je le comprends parfaitement... Et je l'ai soutenue. je vous le dis franchement, je l'ai soutenue. Mais on est allé au bout du processus. [...] Je pense que cette stratégie-là a vécu. Je pense que ça fait partie des leçons que nous devons tirer de ces élections perdues."
Et enfin, cerise sur le gâteau:

A la question "Vous pourriez être candidat vous-même à la présidence de l'UMP?"
Si mes idées ne sont pas reprises: certainement.
Allons bon... V'là bien autre chose...
Ça va vraiment être très compliqué à l'UMP.

Pour ma part, je leur suggère:
  • D'atomiser l'UMP et de repartir sur autre chose
  • D'exclure du nouveau parti ou de la nouvelle UMP celles et ceux qui ont mangé aux râteliers du Front National. Cela rendra service à tout le monde, et il pourront librement  prendre leur carte au FN
  • D'inscrire dans les nouveaux statuts du (nouveau) parti que toute tentative de rapprochement avec le FN est contraire à ses idéaux
  • De virer tous-tes celles et ceux qui ne respecteront pas ce dernier point
Alors peut-être qu'à ce moment-là (non non rassurez-vous je ne vais pas vous annoncer que je change de bord politique), le débat sera possible avec une opposition digne, (vraiment) républicaine, (vraiment) gaulliste et sans ambiguïté ni ambivalence sur ces accointances avec le FN... ou pas.
 
Pour leur mâcher le travail et parce que je suis sympa avec l'opposition, je leur propose ci-dessous quelques cartes à distribuer:
UMPFN

jeudi 21 juin 2012

LOL le dictionnaire nouveau est arrivé

Petit Robert 2013
A défaut de parler du Beaujolais nouveau - ce n'est pas encore la saison - c'est le Dictionnaire nouveau qui va occuper toute la place de ce billet.

Je ne suis pas une vielle réac de la langue française et j'aime bien que celle-ci évolue, tant sur le plan culturel que sur le plan historique.

LOL

Ainsi nous pourrons désormais tweeter en toute liberté même si nous le faisons parfois à l'arrache comme c'est souvent mon cas.

Sauf que d'ici à ce que les correcteurs orthographiques assimilent le verbe tweeter et arrêtent de nous le souligner rageusement en rouge, nous serons sans doute déjà passés à autre chose, mais bon.

Pas de quoi psychoter non plus sur ces nouveaux mots (tiens! Blogger ne me souligne pas "psychoter" en rouge...) car il n'y a rien de très révolutionnaire non plus même si quelques-uns, comme kéké, tapent l'incruste.

Gloups.

Donc, nous pourrons continuer à nous exprimer comme bon nous semble dans nos billets de blogs.

Nous pourrons continuer à parler de la crise: agence de notation, dette souveraine, creusement, indignés et autres réjouitudes car il semblerait que la crise soit bien installée.
GDF pourra continuer son taxage en règle, puisque désormais ce terme a sa place dans la langue française. Même si Le Robert le définit comme du "racket entre jeunes", je pense qu'on peut l'employer ici non?

Euh... par contre "réjouitudes" c'est un néologisme** de mon cru. Mais bon. Puisque la belgitude et la branchitude ont désormais droit de cité dans le dico, pourquoi pas "réjouitude" hein?

Enfin, ce bon vieux Robert est aussi passé en mode 2.0 puisqu'il définit maintenant ce que sont les billets, nuages informatiques, les permaliens, les rétroliens... Bref, tout ce jargon qui fait nous sommes tous-tes un peu victimes d'une certaine forme de cyberdépendance que j'assume pleinement en ce qui me concerne puisqu'il n'est pas rare que je me retrouve en train de comater devant mon PC sans activité précise.

Voilà donc comment, avec un modeste billet sur le Dico Nouveau, j'ai réussi à élaborer un mini biopic de ma vie de bloggeuse et de twitteuse (on dit comme ça puisque "twittos" n'a toujours pas sa place dans le dico... tant mieux car et ce mot est très moche je préfère le féminiser)

Bref, il est temps pour moi de vous laisser découvrir le cru 2013 des nouveaux mots car comme je suis un peu geek, je m'en vais réparer ma mémoire flash défaillante, et croyez-moi, ça ne sera pas une franche marrade, sans vouloir pipeauter hein.

Quant à Cycee, j'attends avec impatience son prochain billet gastronomique sur les bobun, bento et makrout.

** néologisme: nom masculin datant de 1734 et qui désigne une "tendance fautive à abuser des mots nouveaux"

mercredi 20 juin 2012

A l'UMP, on fait de la merde et on aime ça

Christian Jacob
Et bien voilà.
On prend les mêmes et on recommence.

Le changement, c'est pas maintenant à l'UMP.

Alors que le parti s'est pris une râclée aux Législatives.

Alors que François Baroin, Xavier Bertrand, François Fillon et Bruno Lemaire ont essayé de redorer le blason de l'UMP en criant à qui voulait les entendre (aux lendemains des Législatives alors qu'ils auraient mieux fait de le faire avant) que la droitisation de l'UMP, c'était pas bien (oooouh les vilains!), Christian Jacob, proche de Jean-François Copé, vient d'être réélu à la présidence du groupe UMP de l'Assemblée Nationale.

Les scores sont sans appel:
  • Christian Jacob: 117 voix (60%)
  • Xavier Bertrand: 63 voix
  • Hervé Gaymard: 17
Christian Jacob s'est félicité de son score, signe de "la reconnaissance du travail qui a été fait". Il en a aussitôt appelé à "l'unité" et à se concentrer sur "un seul objectif, la session extraordinaire" d'été du Parlement

"Le travail bien fait"?
Mais de quoi parle-t-il au juste?

Il aurait dédicacé sa victoire à Nadine Morano, Claude Guéant, Valérie Rosso-Debord et Henri Guaino que ça aurait produit le même effet.
Car finalement, qu'y a t-il derrière cette lutte intestine pour la présidence du groupe?
Derrière le duel Bertrand-Jacob, c'est en fait celui Fillon-Copé pour la tête du parti à l'automne.
N'en déplaise à Christian Jacob qui n'a de cesse de répéter que ceux sont deux élections différentes.
Donc, ça sent pas très bon.

On va avoir une opposition cra-cra...

Parce que cette 1ère victoire du clan Copé annonce l'élection de ce dernier à la tête du parti à l'automne... alors que François Fillon s'y voyait déjà.
Et franchement, j'ai beau être de gauche, je préfère encore la droite de Fillon que celle de Copé.

Mais bon. Je suis de gauche alors on s'en fout.

Il n'y a qu'à regarder qui soutient qui pour se faire une idée.
Dommage que Nadine Morano, Valérie Rosso-Debord et Claude Guéant ne soient plus là, car il y a de la place aux côtés de Guillaume Peltier.
Qui sont les soutiens de Copé et de Fillon à l'UMP ?

Qui sont les soutiens de Copé et de Fillon à l'UMP ?

Enfin... cette guerres des chefs promet de belles passes d'armes et de bonnes tranches de rigolade à gauche.

Mon blog a encore de beaux jours devant lui.

@radioblogueurs En voilà une idée qu'elle est bonne!

Waterllilies



La semaine dernière, je découvrais le Jegounotron.
Un bidule geek créé par Lolobobo.
Aujourd'hui, le maître d’œuvre déclare ouverte la saison 3 de la Radio des blogueurs.



Voici la règle du jeu:
  • Tu choisis ta chanson de l'été (ça peut être une chanson que tu écoutes en ce moment, un groupe qui joue du coté de chez toi, ou une chanson qui a accompagné un de tes étés précédents)
  • Tu fais un beau billet sur ton blog avec :
  • Un lien vers ta chanson de l'été (ou une video youtube de la chanson)
  • une copie de la règle du jeu
  • Un lien sur ce billet (ça simplifiera la tâche à Lolobobo pour retrouver ta participation)
  • Une liste de deux ou trois blogueurs que tu souhaites tagger dans cette chaine pour qu'à leur tour ils nous proposent leur chanson de l'été.
Ensuite, à partir de la semaine prochaine, le player de radio va commencer à diffuser. tu pourras donc écouter la radio des blogueurs :
J'adore l'idée!

A J-1 de la Fête de la Musique.
A J-1 de ce fucking été qui n'en finit plus de se faire attendre.
A J-1 de la fin de ce fucking printemps qui n'en finit plus de remplir les nappes phréatiques.
Ça tombe à pic!
Coïncidence ou pas, Rosaelle vient justement de publier un billet dans lequel elle parle de ladies et de poissons avec de jolies chansons dedans (pas dans les ladies hein... dans le billet).
Quant à moi, j'aurais pu vous parler de Steve Wilks que j'adore, mais je l'ai déjà fait.

Alors je choisi un autre groupe.

Un groupe français que j'ai découvert en 1ère partie de Julien Doré.
Des mecs complètement barrés avec du rock dedans (dans les mecs pour le coup).
Qui ne sont pas sans rappeler Offspring ou Green Day.
Rock 'n roll jusqu'au bout des cheveux et de la barbe.

Et je serais bien curieuse de connaître le tube de l'été d' El Camino, Jegoun et Cycee tiens.
David quant à lui a déjà répondu.
Je n'ose pas demander à Mehdi ni à Romain... à moins que que la Radio des Blogueurs ait le droit de résonner dans les couloirs de Élysée.

Faire de la politique, pourquoi pas?

Le dernier numéro de Elle a échoué chez moi.
Je ne sais pas comment il est arrivé là, je n'y suis pas abonnée.
Mais peu importe.
D'autant plus qu'il comporte un dossier fort intéressant sur les femmes en politique.
Avec une question, vieille comme le monde:

"Les femmes sont-elles des hommes politiques comme les autres?"

Le dossier s'articule autour de 10 questions, 10 préjugés qui ont la peau dure, sur ces femmes qui choisissent d'embrasser la carrière politique, comme les hommes avant elles.

A l'heure où Jean Glavany ironise sur la longueur de la jupe d’Élisabeth Guigou qui brigue elle aussi la Présidence de l'Assemblée Nationale, cette étude tombe à pic.

Je conseille donc à Monsieur Glavany, un peu de lecture. Et pourquoi pas de se tester lui-même sur ces 10 clichés.
  1. "Elles font de la politique autrement"
  2. "Elles sont plus douces, plus empathiques, plus pragmatiques"
  3. "Elles sont meilleures sur les questions de proximité"
  4. "Elles n'aiment pas les rapports de force"
  5. "Elles ne sont pas avides de pouvoir"
  6. "Elles ne s'écoutent pas parler"
  7. "Elles s'autocensurent"
  8. "Elles sont là pour faire joli"
  9. "Elles n'investissent pas les appareils des partis"
  10. "La nouvelle génération va tout changer"
Et puis soudain, en bas de la page 102, je vois ça:
Faire de la politique
Ni une, ni deux, je sais combien ces tests sont débiles... mais cela fera une bonne conclusion à ce billet, je me rends sur le site Elle.fr
Bon déjà, je suis déçue, le titre du test n'est pas tout à fait le même: "Pourriez-vous vous lancer en politique?"
Il y a quand même une grande différence entre faire de la politique et se lancer en politique, mais passons.
Je réponds donc à mes 12 questions, et voici mon résultat:
Dîtes donc, vous vous entraînez en cachette, non ?
A voir vos réponses, vous êtes soit déjà engagée en politique, soit prête à vous lancer très prochainement. Hyper énergique, vous ne tenez pas en place, surtout quand il s’agit de défendre vos idées et vos idéaux. Pas timide, vous n’hésitez pas à foncer dans le lard de ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. Et dès qu’il est question de politique, tout le reste passe au second plan !
C'est pas faux hein...
En même temps, vu les questions posées, difficile d'arriver à une autre conclusion.
Alors quoi?

Vais-je me lancer en politique?
Oui peut-être.

Vais-je faire de la politique?
J'en fais déjà.
Parfois c'est de la politique de comptoir mais j'assume.
Parfois c'est sur le terrain.
Parfois c'est aussi sur ce blog.

Alors je vais continuer. A mon niveau.
Mais ça ne m'empêchera pas de continuer à raconter des âneries ou à parler d'autre chose.

Et qui sait, peut-être qu'un jour je rentrerai dans le rang des femmes qui ne s'intéressent qu'à des "trucs de meufs": la mode, les bébés, le maquillage, le shopping...

Euh... non... je crois qu'ça va pas être possible en fait.

Oui, les préjugés ont la peau dure...

Mes parrains @Romain_Pigenel et @MehdiYanis à l'Elysée

Romain Pigenel Mehdi Mebarki
Ce blog n'a que quelques mois.

Et s'il est ce qu'il est aujourd'hui, c'est en partie grâce à Romain et Mehdi.

Ils m'ont ouvert les portes de la gauchospshère.
Ils m'ont ensuite ouvert les portes des activistes #FH2012.
Puis celles des Ripostes Parties.
Mehdi m'a ensuite encouragée à ouvrir un blog quand il a compris que j'étais une pipelette politique... mais pas que.
Ils m'ont ensuite ouvert les portes des Leftblogs.
Romain a fait de la promo pour Affichage Libre sur RadioHollande.
Pendant toute la campagne, ils ont accompli un travail de ouf pour que les portes de l’Élysée s'ouvrent à François Hollande.

Et aujourd'hui, l’Élysée leur ouvre ses portes.

Bref, mes parrains sont au sommet de l’État, et c'est amplement mérité.

lundi 18 juin 2012

Egalité, parité... Députée?

parité
Des rires et des baffes aussi quand on repense aux ténors de la droite au soir du 1er tour qui vociféraient envers et contre tous qu'il n'y avait pas de vague rose.
Des rires et des baffes hier soir quand on constataient que les ténors de la droite étaient passés en mode sopranos.


Mais quid de la parité?

Bien sûr, on ne peut que se réjouir de la progression de la féminisation de l'Assemblée Nationale.

155 femmes y font leur entrée.
C'est un record, c'est clair, car en 2007, elles ne représentaient que 18,5% des députés.

Mais 155 femmes sur 577 députés, ce n'est qu'un un peu plus de 26%.

C'est plus que l'armée (!!), mais moins que le gouvernement.

On peut dores et déjà féliciter l'UMP de ne pas y contribuer puisque le parti a présenté moins de 30% de femmes aux Législatives, préférant privilégier les candidats sortants majoritairement masculins à de nouvelles candidatures féminines qui leur auraient permis de respecter la loi sur la parité.... et peut-être qui leur auraient permis de renouveler leur paysage politique moisi et de faire un meilleur score... mais ça, on ne le saura jamais, ce n'est que de la pure spéculation.

Du côté de la nouvelle chambre, où sont les femmes?

Côté PS

En toute logique, c'est ici que les femmes sont majoritaires puisqu'elles représentent 37,7 % des élus.
La liste complète ici.

Côté MRC/PRG/DG

8 élues: Marie-Françoise Bechtel, Dominique Orliac, Jeanine Dubié, Sylvia Pinel, Edith Gueugneau, Huguette Bello, Sylvie Andrieux, Annie Le Houérou

Côté EELV

Parité parfaite. Sur 17 élus, on compte 9 femmes, soit 53%: Brigitte Allain, Michèle Bonneton, Cécile Duflot, Danielle Auroi, Véronique Massonneau, Barbara Pompili, Eva Sas, Laurence Abeille, Isabelle Attard.

Mais sachant que la totalité des membres du gouvernement ont été élus et que 9 femmes ministres ont des suppléants masculins, ça va baisser un peu.

Côté FDG

2 élues: Marie-George Buffet, Jacqueline Fraysse.
 
Côté FN

Parité parfaite! Gilbert Collard et Marion Maréchal Le Pen étant les deux seuls élus du FN, et visiblement de sexe opposé, la parité est respectée. Mais bon... Moins on est nombreux, plus c'est simple me semble-t-il. Ce n'est donc pas tout à fait représentatif. Ceci dit, le FN a quand même fait mieux que l'UMP dans cette campagne puisqu'il a présenté presque autant de femmes que d'hommes.
Il semble que la parité du charisme soit également bien respectée au FN puisque face à Gilbert Collard "casse-couille de la démocratie" (dixit lui-même hier soir sur France 2) on a Marion Maréchal Le Pen qui a le "charisme d'une huître" (lu hier sur Twitter).

Côté UMP

Bien que de femmes donc. Des mâles a une écrasante majorité puisque les femmes ne sont que 27... soit 14% seulement. Ce qui est encore moins que la proportion de femmes présentées par le parti. Ajoutez à cela la défaite de plusieurs députées sortantes et / ou candidates: Valérie Ross-Debord, Nadine Morano, Brigitte Barèges, MAM...etc. et le compte y est.
La liste complète ici.
 
Côté Divers Droite

Elles ne sont que 2: Véronique Besse, Sonia Lagarde.

Côté Centre

Bravo messieurs, vous resterez entre hommes!

Finalement, cette question de la parité atteint ses limites dès lors qu'il y a élections. Dès lors que le choix repose sur le vote des Français, il est impossible d'imposer un résultat paritaire. La preuve, le PS qui présentait autant d'hommes que de femmes n'atteint pas la parité.
Quant au FN qui présentait un peu plus d'hommes que de femmes, la parité est atteinte.
Tout ça pour dire quoi?

Que cette loi a des limites.

Et c'est justement parce qu'elle a des limites difficiles à contrer, qu'elle doit absolument être respectée quand cela est possible.

N'est-ce pas Jean-François Copé?

Car quand bien même, le nombre de candidates serait supérieur à celui des hommes, rien ne prouve qu'on aurait la parité sur la ligne d'arrivée.
Quoi qu'il en soit, je ne peux que me réjouir de cette progression depuis 2007, et je ne peux que féliciter le PS d'avoir tenu ses engagements et qui fait ainsi figure de modèle dans cette campagne.
Mais je regrette infiniment l'absence de Ségolène Royal sur les bancs de l'Assemblée.

Et maintenant, au boulot Mesdames (et Messieurs)! 
Quant à moi, je vous laisse, j'ai un PC à formater... Et la geek à la maison, c'est moi!